AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mar 16 Juin 2009 - 16:13

Je me pose quelques questions, et là je dois dire que mon conjoint aussi.
Voilà 1an et demi que nous nous connaissons tous les deux, la première année, et jusqu’à décembre 2008 nous allions chacun chez l’un l’autre.
Nous avons donc un enfant chacun, lui un enfant qui va avoir 6 ans, et moi un enfant de 3 ans.

Mon fils est né, quand nous étions installé avec mon ex conjoint, il connaît donc la vie de famille, il sait ce que sait que de vivre en famille avec sa chambre, son environnement, un papa et une maman.

Le fils de mon conjoint c’est totalement différent : il est né hors foyer (c'est-à-dire que quand son ex est tombée enceinte ils habitaient encore chez leurs parents respectif), il a été éduqué hors famille (mon conjoint restait la semaine chez ses parents à elle avec le petit, et le WE il repartait chez ses parents), et ça jusqu’à l’âge de 1 an. Ils se sont séparés une première fois, puis se sont remis ensemble en essayant de prendre une maison, ça a duré 1 mois et ils se sont reséparés. Mon ex conjoint pensait qu’elle allé revenir, et 3 mois plus tard ne pouvant plus, il a été obligé de repartir chez ses parents, et depuis ce jour il est resté chez ses parents. Juste une fois il a voulu prendre 1 appartement pendant 8 mois, mais financièrement il ne pouvait plus donc rebolotte il est reparti chez ses parents. Donc pour résumer son fils ne connaît pas vraiment ce que c’est que la vrai vie de famille, il n’a vécu qu’avec ses grand parents toute sa vie, des deux côtés en plus (puisqu’elle elle ne s’occupe pas du tout de son fils se sont ses parents à elle, travaillant beaucoup elle ne le voit pratiquement jamais).

Nous nous sommes donc mis en ménage en décembre 2008, et depuis ce jour, il est vrai que son fils est assez difficile. Avec mon fils ça se passe moyennement bien, il est assez jaloux de lui, il ne comprend pas pourquoi il reste plus avec nous la semaine et pas lui (malgré tout il l’aime quand même le réclame même quand il n’est pas là, et ne veux pas qu’il s’en aille quand mon fils doit aller chez son père, il est triste de ne pas être avec lui), il ne comprend pas pourquoi il ne peux pas changer les jours de garde de son papa, il ne comprend pas pourquoi il ne doit pas dormir avec son papa, il ne comprend pas non plus l’autorité, il ne comprend pas pourquoi son père le gronde plus aujourd’hui qu’avant face à mon fils (oui moi je donne des fessées à mon fils, je le gronde aussi et lui s’aperçoit qu’il n’est pas assez ferme à certain moment avec son fils, qu’il lui passe beaucoup de chose : si j’interdis à mon fils certaine chose il n’y a pas de raison qu’on ne lui interdise pas aussi, et mon conjoint ne l’a jamais grondé), il ne comprend pas pourquoi sa maman n’a pas de relation stable avec les hommes (elle en change tous les 4 matins) et pourquoi nous on reste ensemble… bref cet enfant manque complètement de repère, d’autorité, de limites aussi.

Il y a 1 an, mon conjoint a décidé de l’améner voir un psy, parce qu’il pleurait tous le temps et était grognon tout le temps. Après 2 séances, tous était redevenu mignon, elle l’a trouvé très très anxieux par contre, et parfois enfermé, mais rien de plus alarmant que ça. Elle lui a quand même dit que de toute manière ils seraient aménés à se revoir très certainement et qu’il ne fallait pas que mon conjoint s’en étonne.

Il y a 1 semaine, son fils a réclamé, lui-même, à retourner voir cette dame :
1. parce qu’il se sentait triste tous le temps et qu’il ne comprenait pas pourquoi
2. parce qu’il pleurait tout le temps et qu’il en avait marre
3. parce qu’il veux pouvoir rester avec son papa tous le temps et il veux que son père en face la demande
Oui mais voilà, sa mère refuse qu’il aille revoir la psy sur la simple raison qu’elle n’en trouve pas la nécessité, qu’elle trouve qu’il n’a pas changé de comportement, qu’elle dit que si il est différent avec nous c’est parce qu’il ne sait pas encore habitué à sa nouvelle vie (ha ben oui ça on avait bien remarqué, et c’est justement pour qu’il passe ce cap qu’on trouve qu’il serait bon qu’il y aille, et on sait très bien que notre nouvelle vie fait aussi partie de son mal être, nous ça nous change aussi alors les enfants…), et que surtout tant que son fils ne lui en parle pas elle estime qu’on n’améne pas un enfant de 6 ans chez le psy tout les 4 matins juste parce que lui le demande. De toute manière elle pense que c’est mon conjoint qui lui met ça dans la tête, elle s’en fou.

Donc on est dans une véritable impasse, parce qu’ils sont en garde alternée et que la psy a expliqué à mon conjoint qu’il ne pouvait pas amener son fils sans le consentement de la maman, mais vu qu’elle s’en fou royalement, comment faire ??? Parce que moi je me dis que si personne ne prend en considération la demande de cet enfant, son comportement va monter crescendo, ça va devenir de pire en pire, et surtout il risque de tomber en dépression considérant qu’on ne prête pas attention à ses demandes et qu’on s’en fou de lui, il va se sentir trahi, alors que nous on voit bien qu’il en besoin pour aller mieux. Il a dit à son père : « mais papa on n’est pas obligé de le dire à maman », vous voyez un peu le topo, son fils appel au secours c’est très clair là.

Bon et là il vient maintenant de dire à sa mère qu’il voulait rester avec elle parce que son père le gronde tout le temps à cause de mon fils. Donc là elle joue là-dessus pour pouvoir le récupérer et demander une pension alimentaire. Là on voit bien qu’il ne sait plus du tout où il en est. Et maintenant mon conjoint à terriblement peur qu’il dise ça à la psy et qu’il perde sa garde. Moi du coup je me dis que si il n’y a pas de solution, ben on se séparera pour le bien de son fils, et il aura l’exclusivité de son père. Mais mon conjoint me dit : « je ne sais plus quoi faire, je ne veux pas non plus vivre qu’à travers mon fils, que pour mon fils, que je ne fasse tout que pour lui, et que moi je ne vive plus, faut plus que je vive alors, il faut que je fasse tout pour lui ? il faut que vive que pour lui et que moi je foute ma vie en l’air ? »

Que lui dire alors ???, je ne sais pas du tout, d’un autre côté je ne veux pas que mon fils et moi soyons la cause du mal être de son fils, et je ne veux pas qu’on vienne me le reprocher ou le reprocher à mon fils plus tard.

Qu’en pensez vous, que devons nous faire ? Moi je lui ai proposé d’en parler, dans un premier temps, à son pédiatre afin qu’elle le guide et lui dise quoi faire, et surtout le rassurer sur le fait qu’il ne perdra pas sa garde pour autant.

J’attends, avec espoir, vos réponses. Merci d’avance à toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mar 16 Juin 2009 - 16:15

Maintenant il ne veux plus rester avec son papa mais avec sa maman parce que son papa le dispute tout le temps scratch scratch scratch à cause de mon fils.

Mais il dit aussi qu'il le dispute plus qu'avant, et hier soir il est parti sur la route tout seul, parce qu'il voulait partir loin et rester seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme



Féminin Nombre de messages : 6091
Age : 45
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mar 16 Juin 2009 - 16:34

Ah les enfants !

Il a sans aucun doute un mal aise mais, je me demande jusqu'ou il en joue. Je m'explique tu lui as un peu volé son papa et en plus si j'ai bien compris ton fils est là plus que lui car lui est avec ses grands-parents la semaine, non ?

Avant de parler psy (surtout si son ex n'est pas d'accord) pourquoi ton homme n'irait-il pas voir le médecin en emmenant son fils avec lui car tu ne peux pas le garder, tu as un truc méga super important ! Il explique que pour lui ce n'est pas facile, qu'il aime son fils, qu'il aime sa nouvelle femme et qu'il apprécie ou aime bien (mais pas le même mot) son beau-fils ; et qu'il voit que son fils est malheureux et qu'il a besoin de l'aide du médecin pour trouver une solution.

Car cela peut-être important de présenter à son fils qu'il a de l'importance et qu'il entend le problème mais que ce n'est pas si simple. Mais peut-être faire passer le problème sur l'adulte peut être un très bon moyen.


(Exemple très différent : mon fils ne dormait pas, se couchait qu'en même temps que nous se lever en même temps que nous, rien n'y faisait, même le médecin. J'ai pris un rendez-vous pour moi, j'ai parlé que je ne pouvais plus vivre comme ça, que je n'avais plus de vie seule ou en couple, et le médecin m'a parlé bien sûr et a en même temps parlé à mon fils, et après cela s'est un peu calmé)


Bon courage et tiens nous au courant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé



Féminin Nombre de messages : 12009
Age : 43
Localisation : ici ou là
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mar 16 Juin 2009 - 17:27

Coucou Agnès

Je mets juste un petit mot pour te dire que je t'ai lue... Mais je dois que je suis très démuie face à tous ces problèmes. La psychologie infantile est tellement complexe, et je n'ai même pas d'enfants silent

Alors désolée de ne pouvoir t'apporter de pistes Neutral

Mais j'espère que vous arriverez à trouver la bonne solution, ls bons mots et une belle harmonie dans votre famille drunken

_________________
"Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille



Féminin Nombre de messages : 986
Age : 38
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Jeu 18 Juin 2009 - 11:07

pfff la famille recomposée et ses galères...c'est pas facile!
Je n'ai pas le même schéma que toi, mais mon conjoint et moi avons un enfant chacun et un enfant en commun. J'ai la garde principale de ma fille et mon conjoint a la garde de son fils un week end sur deux.
Je serais d'avis, à ce que ton conjoint, parle calmement à son fils. A 6 ans, ils comprennent beaucoup de choses. Bien lui expliquer, qu'il n'a pas de jalousie, à avoir avec ton fils, que vous l'aimez, que son frère l'aime aussi, et que vous ne faîtes pas de différences, rester ferme. Je suis effectivement, d'accord, qu'il n'a plus de repères, et qu'il va falloir lui en donner.
Quelle attitude as-tu avec son fils? comment est-il vis à vis de toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karo2478



Féminin Nombre de messages : 5365
Age : 38
Localisation : Dordogne
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Jeu 18 Juin 2009 - 11:41

mince...

je ne sais trop te conseiller....

ce qui est bien c'est que le fiston souhaite de lui même revoir la psy. Mais c'est la mère qui est un barrage. C'est elle qu'il faudrait convaincre... faut à tout prix qu'elle comprenne que cette demande vient de SON fils et que s'il la fait c'est qu'il en a besoin.

Arf pas facile effectivement d'être famille recomposée...


Et ton conjoint, il va demander la garde de son fils ? vu que ce dernier voudrait être tout le temps avec vous..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://protectionanimale.forumactif.com
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Sam 20 Juin 2009 - 18:18

Pour répondre à vos questions : oui je pense très sincèrement, et j'en suis plus que convaincue, que son fils joue de sa position face à moi notamment. Pour ne pas dormir avec moi 4 nuits par semaine et dormir avec son fils dans son propre lit (je rappelle qu'il va avoir 6 ans) faut pas venir me dire qu'il n'en joue pas, nous notre couple il est mis entre parenthése 4 jours par semaine quand même. Mad

De toute manière la situation ne s'est pas vraiment améliorée, et comme je le redoutais, mon conjoint ne va pas faire grand chose : en fait pour lui la seule solution c'est de ne plus rien dire à son fils, tout lui laisser faire pour regagner sa confiance. Rolling Eyes

Et moi dans tous ça ? confused Ben je n'existe plus du tout affraid .

Hier soir quand il est arrivé, je le trouvais particulièrement énervé, et trouvais aussi qu'il lui parlait mal. Tout , je dis tout lui a été passé hier soir. A un moment j'ai voulu intervenir sur ce qu'il était en train de faire, son père ne réagissant pas, il donnait des coups de pieds sur une caisse, moi je lui dit : "Je peux savoir ce que tu fais là, mais enfin... je ne te comprend pas", résultat : ha bien c'était moi la fautive, moi la méchante, il est parti pleurer dehors, il a dit à son père qu'il voulait repartir chez sa mère qu'il ne voulait plus revenir chez son père, jamais. Rolling Eyes Rolling Eyes petit chantage au passage, il en remet une petite couche pour refaire peur à son père ça marche à tout les coups, avec des grosses larmes c'est encore mieux. Rolling Eyes Laughing

Et moi et bien moi voilà la réflexion qu'on m'a faite : "mais Put... je t'avais dis de ne plus rien lui dire" Oui voilà ne plus rien lui dire... C'est la solution, ha ben oui on va tout lui céder c'est la solution je suis bête... Rolling Eyes Suspect scratch

Alors maintenant le problème c'est moi, je ne suis pas assez proche de lui, pas assez complice non plus, en gros je suis la méchante, et je vais même vous dire je suis, et même certaine, que sa mère en joue et en rajoute un max pour récupérer la garde de son fils, et c'est le meilleur moyen qu'elle a trouvé : destabiliser son père, son fils, notre couple et notre famille par la même, lui faire un petit bourrage de crâne, comme ça ça lui montrera qu'elle a raison, au passage elle bousillera notre vie c'est encore mieux... Twisted Evil

Résultat, ça m'a gonflée (non parce que quand on me dis qu'il faut que je sois proche de lui et que je dois faire des efforts mais quand même temps je ne dois rien dire, ne pas intervenir et ne plus exister à la maison, désolé moi le C...L assis entre 2 chaises je ne peux pas), je suis partie de la maison, comme je n'ai pas mon fils, je suis aller faire un tour, oui un tour de 4 heures.

Je suis allée chez sa soeur, qui m'a dit effectivement elle voyait ce qui se passait, elle voyait que son fils était pommé, elle voyait qu'il essayait de me mettre des bâtons dans les roues pour que moi je sois à part, ses parents aussi, ils sont complément désespérés, et voient qu'il devrait consulter. Et elle m'a dit qu'effectivement son fils était suffisament malin pour savoir jouer à ce jeux, et que toutes les filles qui sont passées avant moi sont parties parce que son fils ne veux pas comprendre certaine chose, et qu'il écarte toutes les filles avec qui il est.

Résulatt moi je pleure toute les larmes de mon coeur Sad Crying or Very sad , parce que je l'aime et parce que vivre comme ça, c'est pas comme ça que je le voyais y a 6 mois, on avait décidé de fonder une famille avec nos deux enfants, on avait décidé d'être ferme et de ne pas se laisser emporter par l'attitude des enfants, mais là je ne sais plus comment faire, quoi faire, donc je m'efface et je deviens indifférente lorsque mon fils n'est pas là et que je suis seule avec eux.

Et quant on en parle, y a rien à faire, je suis la méchante, je ne comprend pas son fils, je suis indifférente avec lui, je ne veux pas faire d'effort.

Enfin des efforts j'en fais largement, parce que je continue d'accepter qu'il dorme avec son fils 4 nuits par semaine, que quant il part 1 ou 2 jours à la pêche en compet, et que je garde son fils toute la journée, faut pas venir me dire que je n'en fait pas des efforts, et bizarrement là tous se passe bien avec lui, dès qu'il revient c'est l'enfer.

Bref sa soeur s'en ai rendue compte et ses parents aussi (ils me plaignent même Rolling Eyes ) et sa soeur va voir si elle ne peux pas essayer d'aborder le sujet discretos, parce que là en plus il ne sait pas que je suis allée chez elle hier soir. De toute manière elle m'a dis que c'était assez maintenant et qu'il allé falloir qu'il comprenne, quelle allait lui dire les choses, parce que plus tard il s'en mordra les doigts c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Dim 21 Juin 2009 - 13:10

Sa soeur vient de m'appeler elle me dit que hier soir il est passé avec son fils et qu'il n'a rien dit mais qu'il était très très très pensif.

Hier ca a été plus fort que moi, j'ai pas pu me retenir, après que mon fils soit arrivé, je voulais lui parler tranquillement dans sa chambre, et son fils nous suivait. Je lui a dit gentillement : "je voudrais parler à mon fils s'il te plaît tu peux nous laisser". Eh bien vous le croirez ou pas, il s'est mit à me dire : "eh bien si personne ne peux plus me voir, je me casse alors" et sur ces mots il a claqué les portes et a hurlé dehors (comme son père été dehors) "je me barre, je me barre d'ici je ne veux plus revenir ici".

Ha non là je ne pouvait plus, les nerfs ont pris le dessus, je me suis mise à pleurér, il a pris son fils dans ses bras et moi je lui ai dit à son fils "tu sais si le problème c'est moi, si tu ne me supporte plus avec papa on va se séparer, on ne se verra plus, c'est vraiment ça que tu veux ??? parce que si c'est ça et bien on s'en va avec mon fils et comme ça tu auras ton papa pour toi tout seul puisque c'est ça que tu veux en fait".

Et bien mon conjoint a hoché de la tête comme pour dire que se que je disais n'était pas bien, et qu'il n'aurait pas fallu que je le fasse. Et j'ai rajouté : "désolé mais je ne vais pas me faire marcher sur les pieds, et me faire commander par un enfant de 6 ans ! ".

Mon conjoint est venu après ça me voir dans ma chambre, je pleurais, et je lui ai dit qui si il ne voyait pas la situation, si il ne comprenait pas ça n'allait pas le faire. Il m'a dit que chez ses grands parents il avait été comme ça aussi, et je lui ai dit : "ben alors fait quelque chose", "et que veux tu que je fasse ?", Rien c'est sûr la situation s'arrangera toute seul comme par enchantement... Rolling Eyes

J'en peux plus. Mon conjoint a conscience de la situation sauf qu'il ne veux pas se l'avouer, et à travers ça il se dit que si il fait quelque chose il va perdre sa garde. Moi je pense le contraire c'est justement en l'aidant pas qu'il risque de le perdre, et le reste par la même occasion. No

Hier chez ses parents il était donc trés pensif, il ne disait rien, et quand il ne dit rien c'est que ça va mal, il congitte dur. Il a dit à sa mère hier soir qu'il trouvait son fils infernal, et sa mère a trouvé son petit fils infecte et a trouvé qu'il se moquait s'en arrêt de son père, qu'il le provoquait sans que lui ne réagisse. No No Rolling Eyes

A ce jeux de toute manière, il ne tiendra pas longtemps, il va finir par craquer face à son fils, et je sais comment il va réagir au bout d'un moment les nerfs vont prendre le dessus, parce que tout lui céder et être esclave de son enfant c'est variment pas une solution, et la situation devient pesante pour moi, mais aussi pour sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille



Féminin Nombre de messages : 986
Age : 38
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Lun 22 Juin 2009 - 11:35

Comme je te plains, ma pauvre agnès, cela ne doit pas être evident pour toi tous les jours!
Bien sûr, que tu n'aurais pas dû dire ça à son enfant, mais quand on en à ma claque, et bien ça sort! Et comme, je te comprends.
La seule solution, c'est que ton conjoint soit ferme avec son fils, et ne lui cède pas. Le problème vient de là, je pense. Je doute qu'il perde la garde de son fils, faut pas pousser!
Dormir avec son fils, là, j'hallucine, mais c'est pas bon tout ça, et pour toi et pour son fils. Mais enfin, elle est où ta place la dedans.
Il faut que tu sois ferme avec ton conjoint, quitte même à le mettre au pied du mur. Il ne faut pas tout accepter. Ton conjoint me fait un peu penser à un "grand enfant". Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé



Féminin Nombre de messages : 12009
Age : 43
Localisation : ici ou là
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Lun 22 Juin 2009 - 18:14

Pffff dis donc ce n'est vraiment pas facile ce que tu vis Rolling Eyes Crying or Very sad Crying or Very sad

IUl faudrait vraiment que ton homme prenne conscience qu'il doit faire quelque chose. Non seulement, il risque de te perdre, mais ce n'est pas parce qu'il passera tout à son fils qu'il gagnera ou conservera son amour et son respect.

Je suis mal placée pour parler d'éducation, mais quand même, il est souvent démontré que les enfants qui n'ont pas assez de limites (limites que les parents ne mettent de peur de faire de la peine à leurs enfants, ou de ne pas être aimés de leurs enfants, ou encore de peur que leurs enfants croient qu'ils ne sont pas aimlés s'ils les punissent Rolling Eyes ) eh bien sont encore plus malheureux.

Car qui dit pas de limite de son père, dit "mon père n'en a rien à foutre de moi"

Toi, dans tout ça, tu as forcément une position difficile : comment essayer de pallier au laxisme de ton homme sans passer pour la vilaine belle-mère méchante ?

Vraiment je suis désolée que tu doives en passer par là...

J'espère que ça s'arrangera vite et que ton homme ouvrira les yeux sur ce qui est en train de se passer, pour que vous puissiez avoir une vie plus sereine pour tout le monde... Parce que finalement, quand vous êtes touts ensemble, tout le pleure dans son coin au final, si j'ai bien compris ! silent

Bises, bon courage Agnès !!!

_________________
"Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Lun 22 Juin 2009 - 19:43

Ce matin avant e partir mon conjoint m'a dit qu'il avait pris RDV avec sa pédaitre ce soir. cheers

J'ai espoir que ça lui ouvre les yeux, par contre j'ai terriblement peur qui ne lui dise pas tout (comme le fait qu'il dorme encore avec, le fait que nous vivions ensemble depuis décembre, le fait que j'ai un enfant aussi, le fait que depuis sa naissance son fils n'a jamais vraiment connu la vie de famille, le fait qu'il me le laisse quand il part en compet, le fait qu'il pense que je ne suis pas assez proche de lui). Bref tout un tas de petites choses qui peuvent changer la donne, et qui peuvent expliquer son comportement, et nous aider aussi à savoir comment réagir, comment être.

Parce que moi ce que j'en attend c'est de savoir comment être avec lui aussi.


Des limites c'est vrai qu'il n'en n'a vraiment pas. Hier je l'ai gardé avec mon fils, et il a été adorable toute la journée, un vrai petit ange, et quand son père n'est pas là c'est vraiment agréable de passer du temps avec lui : résultat, hier soir chez ses parents il m'a fait un câlin, il était content de sa journée.

Mais j'ai eu peur a un moment : sur la route j'avais entendu une voiture arrivé, et j'avais entendu le portail s'ouvrir. Comme pour mon fils, ça n'a fait qu'un tour dans ma tête je me suis précipitée vers le portail et j'ai vu son fils derrière le portail, et là j'ai eu peur qu'il aille sur la route et je lui ai crié dessus en lui disant :" revient immédiatement ici !!!" et là je vois apparaître son père qui me dit : "non mais ça va pas de lui crier dessus comme ça, faut pas vous exister comme ça !" et là son fils s'est mis à pleurer en me disant : "tu es méchante, je veux plus te voir, jamais, je veux plus revenir à la maison". Résultat j'étais hyper ennuyée, et je lui ai expliqué que j'avais eu hyper peur pour lui et sa soeur qui était derrière moi lui à dis pareil et m'a soutenue fortement.

Du coup la seule chose qu'il a retenu de cette journée c'est cet événement, alors que tout allé bien. Crying or Very sad

Je vous direz ce qui a été dis donc, et j'ai espoir que notre famille sera réunit encore, parce que je l'aime cet enfant et ça me rend triste de voir qu'il est triste aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille



Féminin Nombre de messages : 986
Age : 38
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mer 24 Juin 2009 - 18:46

Alors, Agnès?
Cela a donné quoi?
Pleins d'ondes positives ++++++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé



Féminin Nombre de messages : 12009
Age : 43
Localisation : ici ou là
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Mer 24 Juin 2009 - 19:02

Citation :
"tu es méchante, je veux plus te voir, jamais, je veux plus revenir à la maison".

Pour répondre ça à chaque fois que tu n'es pas d'accord avec lui ou que tu hausses la voix, quelle que soit la raison, il doit vraiment avoir soit un problème à se positionner dans cette famille, soit de confiance en lui, je ne sais pas mais dis donc Rolling Eyes

Alors ça a donné quoi ce rendez-vous lundi ?

_________________
"Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Ven 26 Juin 2009 - 18:51

Alors la pédiatre a dit qu'il devait effectivement consulter.
Elle pense qu'il a un mal être effectivement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Sam 11 Juil 2009 - 20:22

Ben vous allez rire, mon conjoint n'a toujours pas fait le nécessaire pour prendre RDV. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé



Féminin Nombre de messages : 12009
Age : 43
Localisation : ici ou là
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Sam 11 Juil 2009 - 21:28

pffffff ces hommes !!!! Twisted Evil Mad Wink

_________________
"Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youpys33



Féminin Nombre de messages : 183
Age : 38
Localisation : En Dordogne
Emploi : Adjoint administratif
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Dim 12 Juil 2009 - 15:05

Oui est clair, mais je crois qu'il a peur :
1. de perdre la garde de son fils
2. de la réaction de son ex
3. de ce que pourrait lui reprocher la psy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléa



Féminin Nombre de messages : 393
Age : 37
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Lun 13 Juil 2009 - 7:44

Oh quelle histoire !! Sad
Il est certain que le fils de ton conjoint joue de cette situation. Il est certain également qu'il a besoin de repère, il a besoin qu'on lui dise non ! et ce n'est pas pour ça qu'il ne vous aimera plus !!! au contraire ! C'est pas parce qu'on le puni qu'il ne voudra plus revenir (Ah les belles leçons de "Super nany" lol! )

Il faudrait vous mettre d'accord sur la façon de l'éduquer, en parler quand il n'est pas là et respecter vos engagements, ne pas plier devant lui et surtout ne pas vous contre-dire devant lui ! Vous soutenir mutuellement, ce que j'entends en fait, c'est que ton conjoint te soutienne quand tu le grondes (je sais, c'est pas chose facile d'après ce que j'ai lu !!!).

Sinon, pour info, j'ai emmené mon fils de 6 ans voir une psy (par contre, il faut trouver le "bon" médecin et rien de tel que le bouche à oreille !) justement parce qu'il boude tout le temps, se met en colère, n'arrive pas à se concentrer plus de 15 mn à l'école et aussi parce que je me demandais si ces ennuis de santé n'étaient pas "psycho-somatiques" scratch .
Je n'ai pas honte du tout d'aller la voir si c'est pour le bien de mon fils.

En tout cas, je te souhaite bon courage parce que ce n'est pas facile ce que tu vies !
tiens nous au courant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant   Aujourd'hui à 13:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Psy et enfant : nouvelle vie et mal être d'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle legislation siege enfant en voiture
» votre enfant vous demande: comment on fait les bébés ?
» Suprématie de l'enfant gâté !
» L'agressivité chez l'enfant
» deuil de sa grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vraie Vie des Femmes Actives :: Les Femmes Actives et les relations :: Les enfants-
Sauter vers: